Attention, si vous êtes au régime, fuyez ! (et loin, car l’odeur de ce gâteau est très enivrante)

Mais comme les filles ne doivent pas se plier aux diktats de la mode et savoir se faire plaisir (les garçons aussi d’ailleurs), je suis heureuse de vous présenter cette recette bien calorique et très bonne pour le moral.

Pour la réaliser, vous aurez besoin de : 250g de spéculoos ; 125g de beurre ; 1 cuillère à soupe de noix de muscade râpée ; 500g de fromage blanc type faisselle ; 150g de sucre ; 20cl de crème fraîche ; 2 cuillères à soupe de farine ; 3 œufs ; 1 arôme.

 

Pour commencer, mélanger les biscuits écrasés (passés au hachoir pour les flemmards) avec le beurre fondu. Ajouter la muscade – c’est mieux si on la râpe soi-même, mais on a inventé la poudre toute prête alors pourquoi ne pas l’utiliser ?

Verser dans un moule rond (celui que j’ai utilisé fait 25 de diamètre) bien beurré si on ne veut pas devoir y aller à la truelle pour sortir les parts – erreur qui impactera sérieusement sur l’esthétique de votre gâteau -. Aplatir le tout et réserver au frigo.

Préparer ensuite faisselle, sucre, crème et farine en battant bien pour que ça soit lisse. Ajouter les œufs un par un, et un parfum au choix. – j’aime beaucoup la fleur d’oranger mais il faut mettre la dose parce que le goût du spéculoos masque tout.

Verser tout ça avec amour sur la croûte, et cuire environ 1h à 160°C. Sortir quand le dessus commence à bien dorer. Le gâteau gonfle beaucoup, ce que j’ai trouvé très beau sur le coup, mais il redescend aussi très vite.

On laisse refroidir et on met au frigo. Le plus difficile arrive maintenant que flotte dans l’air une délicieuse odeur de biscuit. MAIS il faut attendre un peu avant de le manger. Je sais, je sais, c’est dur mais on apprécie d’autant plus les choses quand on les attend plus longtemps (me disait ma maman quand je lui demandais, petite, une avance sur mes cadeaux d’anniversaire).

Bref, ce gâteau se mange frais, mais ne se garde pas très longtemps.

 

Régalez-vous, et n’hésitez pas à me retourner vos avis si cette recette vous a tenté !

Bisous,

Artemisia

 

J’ai déjà croisé une étrange planète dont la surface ressemblait étonnamment à celle de ce gâteau… aurais-je dû aller la voir de plus près ?

Publicités